Société civile

L'énorme coup de gueule de Nadia "ulcérée" par les "gilets jaunes" sur RMC mercredi, en direct, cette auditrice a laissé exploser sa colère.

 

Un coup de gueule. Mercredi, en direct sur RMC, Jean-Jacques Bourdin a laissé la parole à Nadia.

Cette employée de banque dans le Vaucluse a exprimé son "extrême tristesse pour les familles des victimes" à la fusillade mortelle qui a eu lieu sur le marché de Noël de Strasbourg, mardi soir. Avant d'avoir une pensée pour les forces de l'ordre, "déjà bien échaudées et bien fatiguées par tout ce qu'il se passe et qui vont devoir redoubler de vigilance".

"Nombrilistes!"

Visiblement très en colère, Nadia s'est ensuite directement adressée aux "gilets jaunes":

"Il est temps de se calmer. Il est temps d'arrêter de crier à la théorie du complot. Si les gens ne sont pas contents, qu'il aille un peu voir ce qu'il se passe dans des vrais pays où la dictature règne, dans des pays où il y a des problèmes bien plus graves que chez nous. Il serait temps qu'il arrête d'être un tout petit peu nombrilistes!"

Nadia tient alors a rappeler la devise française, qui, à son goût, est quelque peu bafouée en ce moment: "On m'a appris une devise en France qui est 'Liberté, Egalité, Fraternité'. Elle est où ma liberté lorsqu'on m'empêche de circuler? Elle est où ma liberté lorsqu'un rond-point est rendu dégueulasse? Ce sont mes impôts qui vont payer ce 'putain' de rond-point!"

"Retirez les avantages à tout le monde"

La Vauclusienne a par la suite dénoncé le mécontentement constant des Français en listant leurs avantages:

"On a dû expliquer à des touristes allemands qui voulaient rentrer chez eux que la route était fermée. Parce qu'en France, on est pas content d'avoir la prime de Noël qui sera versée le 14 décembre. En France, on n'est pas content d'avoir la prime de rentrée scolaire. On n'est pas content d'avoir le RSA. On n'est pas content d'avoir les APL. On n'est pas content d'avoir les allocations familiales. On n'est pas content d'avoir notre cancer qui est pris en charge à 100% lorsqu'on est malade en France. On n'est pas content lorsqu'on est diabétique. On n'est pas content quand nos obsèques, des salariés, sont payés par les sécurités sociales mais ça personne n'y pense. On n'est jamais content".

Elle ponctue son longue liste par une proposition ironique: "Retirez les avantages à tout le monde. Donnez-leur un salaire brut. Et vous verrez, ils iront bien s'en sortir"

Enfin, face à Jean-Jacques Bourdin, Nadia ponctue son passage à l'antenne par un mot sur les théories du complot qui se développent dans certains groupes de "gilets jaunes" après l'attentat à Strasbourg: "Aujourd'hui, on vient de me dire alors que la France vient de subir un attentat. Alors que j'ai juste envie de pleurer parce que je regarde les informations. On vient me dire que c'est la théorie du complot. Je crois rêver!".

 

Partagez cet article

Vous connecter

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile