Tribune

Dans une tribune au Parisien-Aujourd’hui en France, Valérie Lecasble et Thierry Roussin, chefs de file de Parisiennes, Parisiens VIIe arrondissement, s’opposent au projet de jardin reliant le Trocadéro à la tour Eiffel.

Le Parisien - 16 juin2019 - Par Valérie Lecasble et Thierry Roussin, chefs de file de Parisiennes, Parisiens VIIe arrondissement

« Ce projet du plus grand jardin de Paris, 54 ha, que nous propose Anne Hidalgo et qui s’étendra depuis la place du Trocadéro jusqu’à l’École militaire en passant par la tour Eiffel en prévision des Jeux olympiques de 2024, va-t-il achever de tuer toute possibilité pour les habitants du VIIe arrondissement de vivre en paix dans leur quartier ?

Les images peuvent paraître belles, mais en réalité le projet est menaçant : il porte en lui la perspective de voir une foule de touristes piétiner les espaces verts au cœur même de Paris, en particulier lors de l’organisation d’événements populaires.

Déjà, le Champ-de-Mars est une dévastation. Couvrant à lui seul les trois quarts des espaces verts du VIIe arrondissement, il n’offre aux passants que des pelouses miteuses bordées de rares bancs alignés dans des allées poussiéreuses. La plupart sont des touristes qui remplissent de détritus des poubelles où viennent se nourrir à coups de bec les corbeaux qui ont chassé les moineaux, quand ce ne sont pas les rats.

Depuis cinq ans, la maire de Paris, avec la complicité parfois de la maire du VIIe arrondissement, a fait le choix politique de s’accaparer le Champ-de-Mars et ses 24 ha pour ses besoins personnels. Là où, en 1998, les supporteurs de la Coupe du monde de football regardaient sur le bitume les écrans géants installés place de l’Hôtel-de-Ville ou de la Concorde, c’est en 2018 le Champ-de-Mars qui a été choisi pour y installer une fan-zone qui a fini de saccager les pelouses.

Le ministre de l’Intérieur a même pu y autoriser récemment une manifestation de Gilets jaunes, en signe de renonciation à toute réalité d’un véritable espace vert au cœur de Paris. Bientôt sera construit devant les fenêtres de l’École militaire un Grand Palais éphémère dont la hauteur gigantesque bouchera pour au moins deux ans aux militaires toute vue de leurs fenêtres.

Pourquoi un tel acharnement ? Pourquoi les habitants du VIIe doivent-ils ainsi subir depuis cinq ans les conséquences de la concentration en son sein des projets pharaoniques de la maire de Paris. ? Le VIIe est un arrondissement de valeurs. Il porte une histoire et des traditions. Ses habitants aspirent à la propreté et à la sécurité. Ils souhaitent pouvoir y vivre paisiblement avec leurs familles. Jouer au square avec leurs enfants.

Lire un livre assis dans un fauteuil au soleil. Discuter tranquillement entre parents. Comme au jardin du Luxembourg dans le VIe arrondissement, celui des Tuileries dans le Ier, les Buttes-Chaumont dans le XIXe ou encore le jardin des Plantes dans le Ve. Quatre jardins magnifiques, de taille équivalente au Champ-de-Mars. Quatre jardins où il fait bon vivre, s’attarder et se reposer, ce qui n’est plus possible dans le VIIe arrondissement.

Pour remédier à cette situation devenue insupportable, exigeons la fermeture d’une partie au moins du Champ-de-Mars la nuit ! Pour protéger la nature et permettre à l’herbe sur les pelouses de repousser, aux moineaux de recommencer à chanter, aux fleurs de s’épanouir.

Pour que la sécurité soit de nouveau assurée, les poubelles vidées, les allées gardées, les fauteuils installés, les aires de jeux aménagées. Pour redonner au VIIe des lieux de vie et de la valeur, la fermeture d’une partie du Champ-de-Mars la nuit sera le symbole de la reconquête par les habitants de leur arrondissement. »

Partagez cet article

Ajoutez votre commentaire

5000 caractères restants


Nos Visiteurs

157197
Aujourd'huiAujourd'hui208
HierHier542
Cette semaineCette semaine750
Ce mois-ciCe mois-ci13160
Depuis toujoursDepuis toujours157197
Le jour le plus visité et pays d'origine du dernier visiteur 01-13-2019 : 1097
UNITED STATES
US

Vous connecter

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile

Europe - Consultations citoyennes