télécharger le communiqué

Chers journalistes,

Dans sa newsletter diffusée le 16 novembre, le mouvement citoyen Ambition France a détaillé plusieurs des propositions qu’il avait formulées lors de la campagne présidentielle et qui peuvent tout à fait inspirer et/ou compléter les dispositifs en cours de réflexion au sein du gouvernement :

- l’ACE (Allocation Contributive à l’Emploi) pour lutter contre le chômage,
- la CEI (Circulation de l’épargne inter-génération) pour favoriser la circulation des capitaux dans l’économie,
- ou encore le soutien aux initiatives bénévoles d’associations agissant en faveur de la réussite scolaire pour adapter le système éducatif aux enjeux du XXIème siècle.

Ambition France revient également sur le discours fondateur du Président de la République sur l'Europe à la Sorbonne qui prend date et fera débat lors des prochaines élections européennes. Eric Gérard, Président du mouvement citoyen, « formule le vœu que notre jeune Bonaparte devienne à moyen terme le Georges Washington de l'Europe et surtout pas Napoléon... ».

Si ces propositions vous intéressent, Eric Gérard ainsi que les président(e)s des différents groupes de travail de ce mouvement citoyen sont à votre disposition pour toute interview téléphonique ou de visu.

Restant à votre disposition pour vous mettre en contact avec eux,
Bien cordialement
Claire Flin
Relations médias
06 95 41 95 90 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Extrait des propositions :

- Chômage : Ambition France propose d'utiliser les allocations chômage pour favoriser l'embauche et la formation en créant l’ACE (Allocation Contributive à l’Emploi). L’ACE consisterait à donner la possibilité à l'allocataire d'une indemnité de chômage, et seulement s'il le souhaite, de transférer une partie de l’allocation chômage qu’il devrait toucher, à toute entreprise qui l’embauche en contrat à durée indéterminée, à raison de : 75 % de son indemnité pour les moins de 25 ans et les plus de 50 ans, et de 50% de son indemnité pour tous les autres allocataires, et pour une durée équivalente à la période d’indemnisation restant à courir.

Proposition détaillée :
https://www.ambitionfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=602

- Epargne des Français : pour accélérer la circulation des capitaux entre les générations, Ambition France propose de mettre en place la CEI (Circulation de l’épargne inter-génération). Cette mesure consisterait à harmoniser la fiscalité des ménages à 10 ans dans la zone Euro, notamment en ramenant le taux marginal maximum des droits de succession donation de 45% à 30% (la moyenne européenne étant autour de 15%), en instaurant une réduction d’impôt en fonction de l’âge du donateur et en introduisant un plafonnement familial. L’objectif est de favoriser la circulation des capitaux entre les générations en créant un écart de taux incitatif entre droits de succession et droits de donation, tout en limitant les départs à l’étranger des capitaux et en incitant les Français à revenir.

Proposition détaillée :
https://www.ambitionfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1682

- Education nationale : Ambition France a identifié plusieurs actions possibles pour adapter le système éducatif français telles que soutenir davantage les initiatives bénévoles d’associations agissant en faveur de la réussite scolaire à l’instar de ZupdeCo ou de la découverte de l’entrepreneuriat à l’instar de 100 000 entrepreneurs.com. Cela se traduirait par exemple l’incitation d’au moins 10 % des étudiants de Grandes Ecoles et d’Universités à s’impliquer dans le tutorat solidaire, la mise à la disposition des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) des personnels responsables du « coaching », la possibilité d’utiliser les bâtiments scolaires de manière à pouvoir les utiliser lors des périodes de vacances scolaires ou encore la délégation à des acteurs privés et/ou associatifs la coordination de l’accompagnement scolaire « tutorat solidaire » par des étudiants.

Proposition détaillée :
https://www.ambitionfrance.org/propositions_exclusives/education.pdf

 

Pour retrouver les 20 propositions d’Ambition France :
https://www.ambitionfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1226&Itemid=1560

Pour retrouver ses 11 propositions exclusives :
https://www.ambitionfrance.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=47&Itemid=100

Pour lire ses newsletters
https://www.ambitionfrance.org/index.php?option=com_acymailing&ctrl=archive&task=view&listid=4&mailid=127-af-nov-17&Itemid=2095

 

A propos d'Ambition France – ambitionfrance.org

Ambition France est un mouvement citoyen indépendant fondé en 2005. Suivi par 65 000 membres de la société civile abonnés au travers de sa newsletter, il participe au débat public et à la modernisation de notre pays, Ambition France est fondé sur 5 valeurs clé :
- L'indépendance de tout esprit partisan, ouvert à toutes les idées réformatrices,
- La diversité de ses acteurs, venant de tous les secteurs de la société civile,
- Le mélange efficace d'experts et de simples citoyens dans les groupes de propositions,
- La réflexion uniquement pour l'action, le rejet de propositions polémiques ou doctrinales,
- Le réalisme de ses propositions, pour une mise en œuvre efficace.

 

Contact presse :

Eric Gérard, Président fondateur d’Ambition France – 01 73 11 00 19 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Claire Flin, relations médias – 06 95 41 95 90 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ambition France prêt à détailler 4 propositions concrètes aux candidats à l’élection présidentielle

Le mouvement citoyen propose des dispositifs imaginés par la société civile pour réduire le chômage, favoriser les créations d’emplois, limiter la fuite des capitaux ou encore encourager les commandes passées auprès des PME françaises.
Des propositions régulièrement discutées et mises à jour, à retrouver dans la lettre d’information qu’Ambition France diffuse chaque mois à +10 000 abonnés.

télécharger le communiqué

Paris, le 27 juin 2016 – Alors que des primaires sont annoncés aussi bien à droite qu’à gauche, le mouvement citoyen Ambition France se tient prêt à aller à la rencontre des candidats dans les prochains mois pour leur soumettre le fruit du travail de ses commissions, notamment 4 de ses propositions exclusives :

- Pour favoriser les créations d’emplois : créer le CTV (Contrat de Travail Unique à Temps Variable)

Ce contrat offrirait la possibilité à l’employeur comme au salarié de faire varier individuellement les horaires hebdomadaires de travail de -10 à +10 heures par rapport à la durée légale de 35 heures, soit une plage hebdomadaire pouvant aller de 25 à 45 heures de travail.
Cette variation peut être à l’initiative de l’employeur ou du salarié, d’un commun accord sur simple préavis d’un mois.
Le nombre d’heures annuellement travaillées ne pourrait pas être supérieur à 1 586 h, conformément à la législation actuelle sur la durée légale du travail. Au-delà, c’est le régime des heures supplémentaires qui s’appliquerait.
Un décompte individuel journalier des heures effectuées serait mis en place dans l’entreprise (système de pointage ou autre...). Cette proposition ne concernerait donc pas les populations de salariés au forfait d’heures (cadres).

- Pour réduire le chômage : créer l'ACE (l'Allocation Chômage Contributive à l'Emploi)

Cette proposition est inspirée de l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise) actuellement en vigueur à Pole Emploi. Elle en élargit simplement le principe à l’ensemble du marché du travail.
A sa demande, il s’agirait de donner la possibilité à tout chômeur qui le souhaite de transférer une partie de son ARE ou des droits qu’il lui reste à percevoir, à toute entreprise qui l’embauche en CDI :
• 75 % de leur allocation pour les chômeurs ayant - 25 ans et + 50 ans
• 50% de leur allocation pour tous les autres chômeurs indemnisés
et pour une durée n’excédant pas la période d’indemnisation restant à courir.

- Pour limiter la fuite et favoriser le rapatriement des capitaux en France : créer l’ARD

Ce fonds de dotation serait placé sous l’égide du ministère de l’Economie et des Finances. Il accueillerait pendant 5 ans les capitaux de Français qui souhaiteraient rapatrier leur argent. Le fonds serait utilisé pour financer la dépendance avec les revenus de la capitalisation du fonds.
Corollaire du blocage des sommes investies dans le fonds de dotation pour une durée de 5 ans, l’anonymat permettrait aux investisseurs de garantir la neutralité de l’administration fiscale pendant la période (décorrélé de la déclaration de revenus). Une fois les sommes libérées, ils seraient soumis aux mêmes obligations que toute personne ayant investi sur des valeurs mobilières.

- Pour favoriser les commandes des grands groupes et organisations publiques auprès des PME françaises : la RFR (Relation Fournisseur Responsable)

Ce dispositif accorderait une incitation fiscale aux grands groupes et ETI liée à l’obtention du label « Relations Fournisseur Responsables » créé en 2010. La RPR consisterait à réduire le montant de la CVAE qu’ils paient. A ce jour 28 entreprises ont décroché ce label alors que plus de 1000 ont signé la charte « pour de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs ».
Le montant serait réduit comme suit :
• Année N (label obtenu) : détermination du montant total (VA1) de la valeur ajoutée des PME fournisseurs.
• Année N+1 : détermination de ce nouveau montant (VA2)
• Réduction de la CVAE : (VA2-VA1)/2

D’autres propositions de rupture formulées par Ambition France sur :
http://www.ambitionfrance.org/index.php/nos-propositions/propositions-de-rupture

A propos d'Ambition France – ambitionfrance.org

Ambition France est un mouvement citoyen indépendant composé d’acteurs de la société civile et suivi par 10 000 abonnés à sa newsletter. Fondé en 2005, il participe au débat public et à la modernisation de notre pays, Ambition France est fondé sur 5 valeurs clé :
- L'indépendance de tout esprit partisan, ouvert à toutes les idées réformatrices,
- La diversité de ses acteurs, venant de tous les secteurs de la société civile,
- Le mélange efficace d'experts et de simples citoyens dans les groupes de propositions,
- La réflexion uniquement pour l'action, le rejet de propositions polémiques ou doctrinales,
- Le réalisme de ses propositions, pour une mise en œuvre efficace.

Contact presse :

Eric Gérard, Président fondateur d’Ambition France – 01 73 11 00 19 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Claire Flin, relations médias – 06 95 41 95 90 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

télécharger le communiqué

Nouvelle proposition d’Ambition France :
les RFR ou « Relations Fournisseur Responsables »

Le groupe Economie du mouvement citoyen suggère d’accorder une incitation fiscale pour les ETI et grandes entreprises détentrices du label Relations Fournisseurs Responsables.

Paris le 14 octobre 2015 – Le mouvement citoyen Ambition France propose de réduire le montant de la CVAE que paie une ETI ou un grand groupe détenteur s’il détient le label « Relations Fournisseur Responsables ». Les critères appliqués seraient les suivants :
• Année N (label obtenu) : détermination du montant total (VA1) de la valeur ajoutée des PME fournisseurs.
• Année N+1 : détermination de ce nouveau montant (VA2)
• Réduction de la CVAE : (VA2-VA1)/2

Parce que la qualité et la richesse des relations PME-Grands groupes déterminent la croissance de beaucoup d’entreprises et leur transformation en ETI, tout en concourant à la dynamique d’innovation des grands groupes, il est essentiel d’imaginer des moyens nouveaux qui encouragent l’établissement de relations vertueuses.

Le label « Relations Fournisseur Responsables » adopté en 2010 poursuit cet objectif. Faisant suite à l’adoption de la Charte Relations Fournisseur Responsables et à la publication dans le rapport Volot de « la liste des 36 mauvaises pratiques », il distingue les organisations faisant preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs, en les évaluant selon 4 critères . Toutefois, si plus de 1000 entités ont signée la charte, seules 28 d’entre elles ont décroché le label, démontrant qu’il reste du chemin à parcourir pour améliorer la relation PME-Grands Groupes.

Misant néanmoins sur l’évolution de ce label, qui pourrait notamment devenir un label d'Etat fondé sur la norme internationale "sustainable procurement" appelé ISO 20400, Ambition France propose de capitaliser sur son existence et d’en faire un élément de différenciation donnant accès à une réduction fiscale.

« La progression de valeur ajoutée des PME permettra à la grande entreprise labellisée d’investir et d’embaucher. Ainsi, cette mesure non seulement s’autofinance, mais crée aussi de la richesse. Pour s’assurer et démontrer la pertinence d’une telle mesure, il s’agira de mettre en place une métrique permettant de mesurer la croissance des PME fournisseurs d’un grand donneur d’ordre labellisé », précise Loïc Leprince-Ringuet, Groupe Economie d’Ambition France.

Pour accéder à la note rédigée par la Commission Economie : cliquer ici

A propos d'Ambition France – ambitionfrance.org
Ambition France est un mouvement citoyen indépendant composé de 3500 acteurs de la société civile. Fondé en 2005, il participe au débat public et à la modernisation de notre pays, Ambition France est fondé sur 5 valeurs clé :
- L'indépendance de tout esprit partisan, ouvert à toutes les idées réformatrices,
- La diversité de ses acteurs, venant de tous les secteurs de la société civile,
- Le mélange efficace d'experts et de simples citoyens dans les groupes de propositions,
- La réflexion uniquement pour l'action, le rejet de propositions polémiques ou doctrinales,
- Le réalisme de ses propositions, pour une mise en œuvre efficace.

Contact presse :
Claire Flin – 06 95 41 95 90 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Loïc Leprince Ringuet -06 74 77 30 98 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

" Mes Assedic subventionnent mon nouveau job "

la proposition d'Ambition France pour accélérer la reprise d'emploi reprise par François Kalfon, Secrétaire national à l'Emploi et la Formation professionnelle du PS

Communiqué de Presse du 9 avril 2015

Chers journalistes,

Nous attirons votre attention sur la proposition d' Allocation Contributive à l'Emploi (ACE) formulée par le mouvement citoyen Ambition France

Lire la suite : " Mes Assedic...

Communiqué du 7 novembre 2014

Chers journalistes,

Depuis juillet dernier, le mouvement citoyen France Défis est devenu Ambition France. Créé en 2006, il fédère aujourd'hui plus de 4500 acteurs de la société civile soucieux de faire avancer le débat public, au-delà des clivages politiques.

Ambition France relance aujourd'hui sa newsletter (disponible en PJ) et son site web (www.ambitionfrance.org) d'une grande richesse en contenus sur les réformes en cours et attendues en France et mis à jour quotidiennement : vidéos, rapports, livres, articles, etc.
N'hésitez pas à les consulter dans le cadre de vos sujets et enquêtes.

Y sont détaillées des propositions concrètes imaginées par des acteurs de la société civile participant à Ambition France :

L'Allocation Contributive à l'Emploi (ACE)
• L'Allocation Rapatriement Dépendance (ARD)
• Le Contrat de Travail à Temps Variable (CTV)

Nous restons à votre disposition pour organiser une rencontre avec Eric Gérard, son Président fondateur, et d'autres membres du Comité Directeur d'Ambition France pour qu'ils vous présentent leurs propositions et engagements,

Bien cordialement
Claire Flin
------------
ComCorp
LD +33 1 58 18 32 53 | Mob. +33 6 82 92 94 47 | Skype claire.flin.comcorp | Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | @clairefline

Fonction Publique

Pour amplifier le choc de confiance, le Président de la République devrait annoncer le non remplacement de 300 000 fonctionnaires d'ici 2020

 Cette décision serait accompagnée d'une revalorisation du salaire des fonctionnaires en poste de 10% d'ici 2020

France Défis, mouvement citoyen non partisan qui a salué l'orientation positive du pacte de responsabilité du Président de la République (baisse des charges des entreprises compensée par des économies sur les dépenses publiques) l'encourage, pour amplifier ce choc de confiance attendu, d'annoncer sur les 500 000 fonctionnaires estimés qui prendront leur retraite d'ici 2020 le non remplacement de 300 000 d'entre eux. Ce serait un acte fort pour rendre encore plus crédible le pacte de responsabilité et les 50 milliards d'euros d'économies annoncées d'ici la fin du quinquennat.

Le mouvement citoyen rappelle que
- L'Allemagne compte 1 million de fonctionnaires de moins que la France avec une population supérieure de 20 millions d'habitants.
- L'emploi public selon une étude de l'OCDE représente 20.4 % de l'emploi total en France contre 15.5 % dans la moyenne des pays de l'OCDE.
- 6 français sur 10 déclaraient récemment être favorables à une baisse du nombre fonctionnaires.

Le moment semble propice pour France Défis d'annoncer ce mouvement de non remplacement de manière ciblée pour faciliter les réformes attendues de réorganisation et modernisation des structures étatiques, territoriales et hospitalières.

Pour recueillir l'adhésion d'une telle annonce, France Défis propose sur le principe " dégel contre non remplacement " d'annoncer dans le même temps pour les fonctionnaires restant en poste la revalorisation de leur rémunération de + 10 % d'ici 2020. Ce principe devrait être mieux compris que le gel annoncé de la rémunération des fonctionnaires pour compenser la stabilisation de leurs effectifs devenu difficile à tenir vu l'ampleur des déficits publics qu'a encore soulignée récemment la Cour des Comptes.

Cette proposition figure dans la Lettre ouverte au Président de la République que France Défis lui a remise en mains propres en 2013 et que l'on peut retrouver sur www.francedefis.org

Contact presse
HB ComCorp - Relations Médias & Communication Digitale
Claire Flin - LD +33158183253 - Mob +33682929447 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

France Défis
Eric Gérard, Président fondateur France Défis Gérant de société
+ 33 1 73 11 00 19 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Communiqué du 14 janvier 2014

A la suite de notre Lettre ouverte au Président de la République en faveur d'un choc de confiance et remis en mains propres en juillet 2013, France Défis, mouvement de la Société civile qui réunit plus de 600 actifs tous secteurs confondus, se réjouit des principaux axes annoncés par le Président lors de sa dernière conférence de presse : suppression des charges familiales sur les entreprises, réduction des dépenses publiques de 65 milliards d'euros sur le reste du quinquennat, amorce d'une réforme territoriale, choc de simplification...

France Défis forme le voeu sur 2014 que ces déclarations encourageantes se transforment en réformes concrètes . Pour y parvenir, ces dernières devront être clarifiées pour certaines (réforme territoriale...), budgétées et bien planifiées dans le temps.

France Défis déclare être disponible pour apporter sa contribution société civile aux travaux qui s'engagent sur ce Pacte de responsabilité dans l’intérêt bien compris de notre pays et de l'avenir de nos enfants.

Information presse France Défis – 27 août 2013
France Défis propose de relancer les Centres Éducatifs Fermés (CEF) en régions pour jeunes délinquants en mal d'incivilités


Alors que la Ministre de la justice s'apprête à annoncer sa réforme pénale, France Défis réattire l'attention sur le sujet des Centres Educatifs Fermés (CEF). L'agression de pompiers début août dans le quartier du Mirail à Toulouse n'aura échappé à personne. Face à cette regrettable actualité et pour éviter qu'elle ne se répète, France Défis propose de relancer sans tarder le développement des CEF en régions et se tient disponible pour participer à un groupe de travail sur le sujet.

Le principe avait été évoqué par Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle de 2007. L'idée est de reprendre l'initiative de l'Amiral Brac de la Perrière.

Ces Centres Éducatifs Fermés pourraient être créés en régions et faire appel à des personnels de l'administration pénitentiaire, des militaires réservistes, des éducateurs, des entrepreneurs, des associatifs, des psycholoques... Ils accueilleraient des jeunes à partir de l'age de 11 ans ayant commis des incivilités, délits ou agressions caractérisées contre l'autorité républicaine et ses représentants. La durée de rétention serait proportionnée aux infractions constatées. Ces peines pour être efficaces devront être d'application immédiate.
Le programme de ces CEF serait analogue à ce qui est fait pendant le service militaire: lever matinal, salut au drapeau, port d'un uniforme standard, activité physique, activité scolaire, éducation civile et valeurs de la République, travaux d'intérêt général, apprentissages divers, etc.


Pour discuter de cette prise de position avec Eric Gérard, Président de France Défis, contacter  H&B Communication
Claire Flin  -  +33 1 58 18 32 53  / +33 6 82 92 94 47  -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


A propos de France Défis
France Défis est un think tank indépendant qui compte à ce jour plusieurs centaines d’acteurs issus de la société civile, hommes, femmes venant de tous les secteurs : entreprises, associations, professions indépendantes, conseils, enseignants,  … Les membres France Défis font des propositions concrètes pour le bien public et la modernisation de notre pays.
L’ambition de France Défis : être le porte parole des meilleures solutions pour réunir et redynamiser la France qui en a tant besoin.
Son positionnement : le think tank de la société civile en matière d’emploi, désendettement, fonction publique, santé, éducation, collectivités locales, Europe, Défense…

Contacts médias
H&B Communication
Anne Hardy, Claire Flin  -  +33 1 58 18 32 53  / +33 6 82 92 94 47  -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

France Défis
Eric Gérard, Président Fondateur, +33 1 40 75 87 19 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Philippe Cobessi, Délégué général, +33 6 64 92 54 66  -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Télécharger le communiqué sur l'ARD

 

« FAVORISER LE RAPATRIEMENT DES CAPITAUX »

La solution innovante de France Défis

 

Tous les Français doivent participer à l’effort financier nécessaire pour sortir de la crise.

En particulier, il est indispensable que les fonds non déclarés à l’étranger soient rapatriés

 

Le Think tank France Défis propose une solution innovante

et donne la parole à la société civile.

 

 

La solution innovante de France Défis

Face à la gravité de la crise, il est indispensable de mobiliser toutes les forces vives du pays, la fuite des capitaux représente un manque à gagner pour les pouvoirs publics et il est aujourd’hui légitime de chercher à les capter. Selon les estimations récentes, ce sont près de 150 milliards d’euros de richesses qui auraient quitté la France depuis la fin des années 90. Si cet argent était investi dans l’économie française il pourrait rapporter entre 6 et 8 milliards d'euros par an en TVA ou en impôts sur les sociétés. Une manne dont il est dommageable de se passer plus longtemps !

 

Créer un fonds de dotation, l'ARD, placé sous l’égide du ministère de l’économie et des finances, pour accueillir pendant 5 ans les capitaux de Français qui souhaiteraient rapatrier leur argent et financer une politique sociale avec les revenus de la capitalisation du fonds.

Lire la suite : Communiqué de...

Télécharger le communiqué sur l'ACE

 2013 sera l’année de l’emploi !

« AFFECTER UNE PARTIE DE L’ALLOCATION CHOMAGE AU SERVICE DE L’EMPLOI »

La solution innovante de France Défis

Ce soir, François Hollande va annoncer aux français les mesures qu’il compte mettre en œuvre pour inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année.

Le think tank France Défis apporte une solution innovante

et donne la parole à la Société Civile.

 La solution innovante de France Défis

Avant les négociations sur l’assurance chômage qui débuteront en septembre entre partenaires sociaux et à l’heure ou le Président de la République va s’adresser aux français sur cette question cruciale, France Défis «  le think tank de la société civile » propose une solution innovante pour favoriser la reprise d’emploi, alléger les charges des entreprises et réduire la dépense publique:

 AFFECTER UNE PARTIE DE L’ALLOCATION CHOMAGE AU SERVICE DE L’EMPLOI

Lire la suite : Communiqué de...

Espace Participants

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile