Economie

Le PIB a progressé de 1,9 % en 2017, après une hausse de 0,6% au quatrième trimestre, notamment porté par les investissements.

Les Echos.fr - 30 janvier 2018 - Par Raphael Bloch (Photo AFP PHOTO/FRANCOIS GUILLOT)

Il est (presque) loin le temps où la croissance française flirtait avec les 0 %. C'était en 2012. A l'époque, la hausse du PIB était de « seulement » 0,2 %. Six ans plus tard, en 2017, la croissance du PIB a atteint 1,9 %, comme l'a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Ce chiffre, conforme aux dernières prévisions publiées par la Banque de France, est largement supérieur à celui de 2016 (+1,1 %) et proche des chiffres de croissance de 2010 et 2011 (+2 % et +2,1 %).

Supérieurs aux prévisions

croissance francaise 2017Cette hausse s'explique notamment par les bons résultats du quatrième trimestre, où la croissance a atteint 0,6 %, après une hausse de 0,5 % au troisième trimestre (corrigée depuis). Une situation que le gouvernement avait d'ailleurs déjà anticipé, d'abord dans sa dernière de loi de finances, adoptée fin 2017, avec un objectif de 1,7 %.

Puis plus récemment. Lors de ses voeux aux acteurs économiques en janvier, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire avait laissé entendre que le résultat pourrait être encore supérieur. « La croissance est solide. Elle devrait approcher les 2 % en 2017 », avait-il alors déclaré.

Des investissements à leur niveau de 2008

investissements menages 2017Au final, c'est donc 1,9 % de croissance. Selon l'Insee, cette accélération s'explique principalement par la hausse de l'investissement des entreprises et des ménages, surtout sur la deuxième partie de l'année.

Celui des entreprises a augmenté de 4,3 %, (+3,4 % en 2016), et celui des ménages a accéléré de 5,1 % (+2,4 % en 2016). Cumulés, les investissements en France ont même dépassé leur niveau de 2008, comme le souligne l'économiste Frederik Ducrozet.

Les dépenses de consommation ont pour leur part progressé de 1,3 % sur l'ensemble de l'année. Signe que les signaux sont au vert, les exportations françaises ont nettement accéléré en 2017, enregistrant une hausse de 3,5 % après une hausse de 1,9 % en 2016.

Le commerce extérieur pèse

Seule ombre au tableau, la balance commerciale. Celle-ci a continué de peser sur l'activité - toutefois de manière moins marquée qu'en 2016 - amputant la croissance de 0,4 point de PIB contre 0,8 point de PIB sur les douze mois précédents, précise l'Insee.

Cette tendance positive devrait se poursuivre en 2018. L'institut prévoit une croissance de 0,5 % puis de 0,4 % aux premier et deuxième trimestres, grâce notamment à la bonne tenue des exportations.

Le taux de chômage, un des points noirs de l'économie française, devrait dans ce contexte légèrement reculer, pour atteindre 9,4 % de la population active à la mi-2018, contre 9,7 % aujourd'hui.

 

Espace Participants

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.

Acteurs Société Civile