cdiTravail

Faut-il en finir avec le CDI ?

Interview d'Eric Gerard, Président d'Ambition France à propos du contrat de travail "L'important c'est d'assouplir ses modalités d'application"

Voir l'article

Marché du Travail

Le think-tank "Ambition France" propose de subventionner l'embauche des chômeurs. En versant aux entreprises qui les recrutent la moitié des allocations Unedic encore dues. Une idée séduisante mais pas encore aboutie.

Stephane Bechaux - Liaisons Sociales Magazine - 22 avril 2015

Initialement baptisé France Défis, le think-tank Ambition France cherche à se faire une place dans la galaxie des organismes qui font vivre le débat public.

Lire la suite : Echange indemnités...

Vu dans la Presse

France Défis écrit au Président de la république

Le think tank France Défis écrit au président de la République pour lui proposer neuf solutions pour relancer l'emploi et la croissance.

Figaro Blog - Yann Gales - 13 décembre

Lire la suite : France Défis écrit...

Emploi

L'ACE , une proposition d'Ambition France (ex France Défis) est citée dans le Figaro.fr le 21 janvier 2014 :

L'association Ambition France propose que les chômeurs puissent donner à l'entreprise qui les embauche en CDI une partie de leur allocation-chômage. Tout le monde y serait gagnant mais, curieusement, l'État, les organisations patronales et les syndicats font la sourde oreille...

Alors que les négociations sur l'assurance-chômage viennent tout juste de commencer, l'association Ambition France a relancé sa proposition de créer une allocation contributive à l'emploi (ACE), une solution «gagnante-gagnante», selon elle, qui bénéficierait aussi bien aux chômeurs qu'aux entreprises et in fine à la collectivité tout entière.

Lire la suite : L'"ACE"  à la une...

L'idée développée par France Défis consiste simplement à utiliser les allocations chômage pour les mettre au service de l'emploi.

AFP/PHILIPPE HUGUEN - Le Monde.fr - 11 mars 2013

 

Au moment où la Cour des comptes publie son rapport sur l'inefficacité de l'indemnisation du chômage et où les caisses d'assurance chômage cherchent désespérément 5 milliards d'euros pour équilibrer leurs comptes, France Défis propose une solution pour les trouver tout en favorisant l'embauche dans les petites et moyennes entreprises (PME).

L'idée développée par notre Think tank consiste simplement à utiliser les allocations chômage pour les mettre au service de l'emploi.

Ce dispositif – baptisé ACE pour Allocation contributive à l'emploi – et inspiré de l'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), permettrait de redonner aux chômeurs un avantage compétitif sur le marché du travail.

Il donne au demandeur d'emploi la faculté d'apporter à l'entreprise qui l'embauche en contrat à durée indéterminée, une partie de l'indemnité qu'il aurait perçue s'il était resté au chômage.

Tout le monde est ainsi gagnant : la personne en recherche d'emploi, l'entreprise et la collectivité.

Lire la suite : Déficit de...

Notre communiqué de presse adressé le 15 janvier 2014 à plus de 300 medias.

" Suite à notre Lettre ouverte au Président de la République en faveur d'un choc de confiance et remis en mains propres en juillet 2013 ( lien ), Ambition France (ex France Défis), mouvement de la Société civile qui réunit plus de 600 actifs tous secteurs confondus, se réjouit des principaux axes annoncés par le Président lors de sa dernière conférence de presse : Suppression des charges familiales sur les entreprises, réduction des dépenses publiques de 65 milliards d'euros sur le reste du quinquennat, amorce d'une réforme territoriale, choc de simplification...

"Ambition France forme le voeu sur 2014 que ces déclarations encourageantes se transforment en réformes concrètes . Pour y parvenir, ces dernières devront être clarifiées pour certaines (réforme territoriale...), budgétées et bien planifiées dans le temps. 

"Ambition France déclare être disponible pour apporter sa contribution société civile aux travaux qui s'engagent sur ce Pacte de responsabilité dans l’intérêt bien compris de notre pays et de l'avenir de nos enfants. "

 

L'ancien ministre du Travail « en appelle à un sommet de l'emploi qui ne soit pas réservé aux partenaires sociaux et au gouvernement ».

Les Echos - 01Mars 2013

 François Hollande a-t-il eu tort de se fixer un horizon pour la courbe du chômage ?

Il s'est fixé un objectif, c'est le rôle d'un président de la République. Mais il est en échec et, neuf mois après son élection, il en est le seul responsable. Même si la crise économique est toujours là en Europe, la situation de l'emploi est plus difficile en France à cause des choix économiques du gouvernement. François Hollande, qui renonce à sa promesse, samedi dernier, au Salon de l'agriculture, est d'un cynisme et d'une désinvolture absolus. C'est aussi dur que « le chômage, on a tout essayé » de François Mitterrand. La France ne peut pas réussir avec près de 5 millions de chômeurs. C'est le problème numéro un.

Que faire pour inverser la courbe du chômage ?

Il faut inverser la politique économique : arrêter les hausses d'impôt, redonner confiance aux entrepreneurs, aller beaucoup plus loin que l'accord sur l'emploi. Dès cette année 2013. Il faut aussi des mesures d'urgence. J'en appelle à un sommet de l'emploi qui ne soit pas réservé aux partenaires sociaux et au gouvernement. Je propose de réaffecter une partie de l'enveloppe financière consacrée à l'indemnisation des chômeurs pour accorder une baisse des charges immédiates à l'entreprise qui recrute un chômeur. Qu'on ne me parle pas d'effet d'aubaine… Aujourd'hui, 20 % des besoins d'emploi ne sont pas couverts par les chefs d'entreprise, qui hésitent à recruter en raison des trop lourdes charges et de la difficulté à se séparer d'un salarié si le carnet de commandes baisse. Il y a aussi 250.000 offres d'emploi non pourvues. Remettons à plat les crédits de la formation pour les demandeurs d'emploi. Le gouvernement a tout misé sur des dispositifs qui coûtent très cher et qui ne fonctionnent pas. Les emplois d'avenir sont des contrats aidés qui créent une injustice, car ils sont d'une durée de trois ans, contre un an pour les contrats aidés. Quant au contrat de génération, trop compliqué, il va prendre la place du contrat d'apprentissage.

Lire la suite : Xavier Bertrand :...

Société

Les 120 parlementaires membres de « Génération Entreprise-Entrepreneurs associés » (GEEA) ont remis mercredi à Jean-François Copé un livre blanc destiné à créer « un Big-bang économique, fiscal et culturel ».

A l’heure où l’inquiétude de nos chefs d’entreprise est à son comble, il était urgent d’écouter les solutions de ceux qui créent les richesses et l’emploi de notre pays. Fruit de 100 heures d’auditions, ce livre blanc regroupe 20 propositions, dont la reprise de la proposition France Défis sur l'Allocation chômage au service de l'emploi (l'ACE) directement issues du monde de l’entreprise, qui visent à réconcilier l’État avec nos entrepreneurs et restaurer un climat de confiance indispensable au retour de la croissance.

lire le rapport

Lire la suite : Une proposition...

L"ACE", une proposition exclusive Ambition France sur BFMTV

Au cours de son interview chez Ruth Elkrief sur BFMTV le 26 février dernier, Xavier Bertrand, ancien Ministre du Travail et de l'Emploi met en avant une des propositions Ambition France, l"ACE" ou l'Allocation Contributive à l'Emploi.(6eme minute)

Vu dans la Presse

Changement de cap pour France Défis : le think-tank de la société civile réorganise sa structure pour améliorer son lobbying.

Le think-tank France Défis, qui veille à faire entendre les idées des acteurs de la société civile pour la modernisation du pays, a décidé en 2014 de simplifier son organisation pour en améliorer l'efficacité. Son fondateur, Eric Gérard, gérant de patrimoine chez Optigestion, compagnie dirigée par Xavier Gérard, a donc voté avec son bureau, le 9 décembre, le regroupement de ses neuf divisions (éducation, emploi, PME…) en trois groupes : économie, société et institutions.

Lire la suite : France Défis veut...

Notre proposition sur l'Allocation Chômage au Service de l'Emploi a fait l'objet d'une tribune dans la rubrique "Débats et Opinions" du Figaro du 30 janvier 2012


Mettre les allocations chômage au service de l'emploi

TRIBUNE - Respectivement Président Fondateur et Délégué Général de France Défis, Eric Gérard et Philippe Cobessi lancent une idée originale pour favoriser le retour des chômeurs sur le marché du travail. - 30 janvier 2012

 

Lire la suite : France Défis dans...

Espace Participants

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile